Prenez la vie côté maquettes !

+33 (0)2 40 43 91 11
AUCUN
ARTICLE
 

Bibliographie

 

VOILES & VOILIERS, Hors-série n°16. Le parler marin. Dictionnaire illustré de la voile. Août 1999. 

1 000 définitions.
Lexique français / anglais et anglais / français.

 

Savez-vous ce qu'est une barre de flèche ?  C'est une pièce du gréement reliée au mât et écartant les haubans latéraux jusqu'au pont afin que l'angle de tenue soit le plus efficace possible. Plusieurs systèmes de barres de flèche existent, selon la conception des bateaux, la hauteur du mât et les voilures. De même, les gréements possèdent un ou plusieurs étages de barres de flèche.

 

Poulie : pièce d'accastillage très répandue dans l'équipement d'un voilier. A bord, il existe des poulies de toutes les tailles, plus ou moins sophistiquées (avec émerillon, blocage du garant...), à nombre de réas variable, selon leur fonction. Une poulie est au minimum constituée par ses trois éléments de base : deux joues latérales qui tiennent la caisse (ensemble du bloc de la poulie), un ou plusieurs réas, roues pivotant autour d'un essieu, axe fixe qui traverse les réas et les joues et tient serré l'ensemble du bloc. Les poulies actuelles sont fabriquées avec des matériaux modernes (inox, Téflon, par exemple), solides et ne nécessitant aucun entretien. 

 

Gérard WATELET. Encyclopédie Navale des modèles réduits. Guide du collectionneur et du modéliste. Pygmalion.1995. 351 p.

"Basé sur des centaines d'ouvrages techniques et illustré de plus de 2 000 dessins et photos, une véritable somme dans le domaine de la construction des modèles réduits de navires anciens portant sur six siècles de marine à voile. Remarquable outil de travail historique, pratique et artisanal il s'adresse non seulement au modéliste débutant, mais aussi au constructeur initié, au fabricant de maquettes sur plans et au véritable amateur". 

 

Nombreux détails relatifs à la construction des voiliers depuis le haut Moyen Age jusqu'au milieu du XIXème siècle. Nombreuses recommandations, conseils procédés, astuces. Lexique de termes de marine.

 

Chapitres abordés : échelles, matériaux et outillage, le bois, coque, pont, revêtement de cuivre, sabords, défenses, rambardes, bossoirs, caillebotis, gouvernail, cadènes, écoutilles, escaliers,  fanaux, cloches, guindeaux, rames, ancres, hélices, mâts, hunes, les différents types de cordages, haubans, poulies, moques, caps de mouton, voiles...

 

Denis DESORMIERE. Marine ancienne & Modélisme naval, Etude pratique et méthodique d'initiation et de construction. J2P Editions. 2003. 150 p.

"Modéliste autodidacte depuis 7 ans, Denis Désormière vous invite à la découverte du modélisme naval statique. Tout au long des 150 pages de ce livre, avec les quelques 420 photos et croquis, vous découvrirez les différentes étapes de la construction d'un navire ancien en modèle réduit. D'une approche simple, claire et concrète, vous suivrez à travers 3 modèles réalisés par l'auteur, toutes les étapes indispensables à la réussite de votre bâtiment. Cet ouvrage s'adresse à des modélistes débutants, ou peu chevronnés. Avec des textes précis, appuyés par des photos et des dessins, il sera un guide indispensable pour vos futures réalisations."

 

Les trois navires présentés sont Le Tonnant, Le Flying-Fish et La Belle-Poule. Progression allant de la mise en chantier du modèle jusqu'à sa présentation en vitrine. 

 

Chapitres abordés : mise en chantier, outils, choix de l'échelle, plans, quille, couples,  ponts, bordage de la coque, mantelets de sabords, proue et poupe, affûts et canons, caillebotis, gouvernail, cabestan, bossoirs, taquets, cabillots, cadènes, mâts, hunes, vergues, poulies, haubans, voiles, ancres, embarcations.

 

Gérard PIOUFFRE & Henri SIMONI. Les secrets du modélisme naval. Manuel pratique de construction. J2P Editions. 106 p.

"Deux modélistes chevronnés vous montrent comment :

  • Choisir et lire un plan de formes
  • Construire facilement une coque
  • Réaliser vous-même les pièces d'accastillage ou améliorer celles que vous achèterez dans le commerce
  • Comprendre la logique d'un gréement ancien
  • Préparer la navigation de votre modèle". 

 

Tous les aspects de la construction navale miniature.
Annexes sur le choix des essences de bois et leur utilisation, les colles, les enduits.
Lexique des principaux termes techniques utilisés en modélisme naval.

 

Chapitres abordés :

  • Le travail préparatoire (choix du modèle, les plans, l'outillage, les matériaux)
  • La construction de la coque
  • La réalisation de l'accastillage (l'artillerie, l'équipement du pont - caillebotis, sabords, bittes, chaumards, taquets, bollards, cabestans, guindeaux, écoutilles... - les échelles, la barre de gouvernail, les ancres, les embarcations...)
  • Le gréement (les mâts et leurs accessoires, les poulies, les cordages, les voiles...)
  • La navigation (étanchéité, lestage, propulsion...)
 

Gérard PIOUFFRE. Le gréement des navires anciens (1700-1850). Traité de modélisme naval. J2P Editions. 2005. 140 p.

"Basé sur des sources de première main, ce livre permet de comprendre facilement la logique des gréements anciens. Le modéliste pourra, à l'aide des tableaux reproduits dans l'ouvrage, vérifier l'exactitude des plans qu'il utilise pour les rectifier s'il y a lieu. Il pourra également, s'il travaille à partir de documents d'archives, reconstituer entièrement le gréement d'un navire de la période classique (1700-1850). De nombreuses photographies des modèles historiques du Musée national de la Marine et des reproductions des gravures du temps contribuent à faire de ce manuel pratique, un véritable ouvrage de référence indispensable à tous ceux qui s'intéressent  la marine ancienne".

 

Extraits des traités regroupant des informations utiles pour le gréement comme les proportions des bas-mâts par Colomb ou Romme, les proportions des barres de hune par Colomb ou Forfait, la grosseur des agrès des voiles d'après Romme...

 

Chapitres abordés : les mâts et les espars, les accessoires des vergues, l'installation des mâts sur le modèle, les poulies du vaisseau, les cordages, le gréement dormant, les manoeuvres courantes, les voiles et leurs agrès.

 

Pierre RENAULT. Les noeuds. Editions Jean-Paul Gisserot. 2009. 64 p

"Des photos détaillant les différentes étapes de réalisation.
Un mémo précieux pour mettre en pratique l'art des noeuds.
Pour garder en mémoire les noeuds essentiels.

Pierre Renault, paimpolais et fils de terre-neuvais, vous fait découvrir l'art du matelotage. Les points forts et l'utilisation de chaque noeud sont expliqués dans ce mémo, ainsi que les méthodes de réalisation par image."

 

Définitions, lexique
Les noeuds d'arrêt
Les noeuds d'ajut
Les oeils
Les épissures 
La mise en ordre des cordages

 

Gérard PIOUFFRE. L'Artillerie de marine des origines à nos jours. J2P Editions. 2005. 188 p.

"Jusqu'à une période récente, le canon a été l'arme principale des navires de guerre et, contrairement à ce qui a souvent été pronostiqué, la torpille et le missile ne l'ont pas fait disparaître. Voici, pour la première fois, le panorama complet de l'artillerie de marine, depuis la pièce en bronze se chargeant par la bouche, jusqu'au canon électrique du futur.
Le modéliste n'a pas été oublié. Il pourra, à partir d'exemples concrets, réaliser la gamme d'usinage qui lui permettra de produire en série, l'artillerie d'un vaisseau du passé. Il pourra également fabriquer un modèle unique de canon ancien à grande échelle.
De nombreuses photographies et reproductions de documents originaux contribuent à faire de cet ouvrage, un livre de référence indispensable à tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la marine".

 

Le canon du XVIIème siècle à nos jours.  Reproductions de plans du XIXème. Le rôle du modéliste pour comprendre les guerres du passé.

 

Trois grandes parties :

  • 1674 - 1857 : les débuts, la fabrication des canons, les canons en fonte verte (bronze) de la marine royale, les canons en fer, l'anatomie du canon, au fil des ordonnances et des réglements, mortiers et caronades, l'artillerie de côtes, les canons-obusiers à la Paixhans, la poudre, les boulets, la mitraille, les projectiles explosifs, sabords et mantelets, les affûts des canons, les affûts des caronades, la manoeuvre des canons, la manoeuvre des caronades, la manoeuvre des mortiers, pointage et appréciation des distances, dispositions pour le combat.
  • 1860 à nos jours : la désignation des canons par leurs calibres, l'augmentation des calibres, les projectiles, la poudre et les charges explosives des obus, les affûts et les tourelles, les canons d'aujourd'hui et de demain.
  • Le canon en modélisme naval : l'usinage des tubes, réalisation des canons de la Diligente, tartane de 1738, brunissage des pièces, fabrication des affûts des canons, le gréement des canons, les parcs à boulets, réalisation d'un canon de 12 livres à l'échelle 1/18, tournage du tube, fabrication de l'affût, assemblage et finitions.
 

Louis LE ROC'H MORGERE. Navires - Mémoire de la mer. Rempart. 1990. 222 p.

"L'histoire des navires a cette particularité que les bateaux meurent comme les hommes et que leurs types s'éteignent comme certaines familles.
La conservation du patrimoine naval s'en trouve affectée. En un panorama simple et complet, Louis Le Roc'h Morgère retrace l'histoire des bateaux. Il évoque les différents types d'embarcations : navires primitifs, sous-marins nucléaires, galères, pinasses ou cotres à tapecul. Le lecteur découvrira aussi ce que les hommes ont su conserver de leur patrimoine à travers leurs traditions, leurs chants, leurs dictons et leurs mots d'argot".

 

Préface d'Eric Tabarly.
Avant-propos de Louis Le Pensec.

 

Nombreuses photographies et illustrations.
Glossaire des termes techniques. 
Index des noms de bateaux.

 

 Deux parties : L'Histoire du Navire et le Patrimoine Maritime.

 

François JAHAN. La frégate L'Hébé et la Guerre d'Indépendance américaine. 1782 deux marins, un mystère. Guénégaud. 2005. 302 p.

"En 1782, la guerre bat son plein depuis quatre ans entre la France, qui assiste militairement la jeune République des Etats-Unis dans son combat d'indépendance, et la Grande-Bretagne, puissance coloniale qui s'y oppose.
Sortie de Saint-Malo, le 3 septembre, pour sa première mission, l'Hébé, toute neuve, bien équipée, est capturée par un bâtiment anglais vingt-quatre heures après.
L'événement a stupéfié les contemporains, car même face à un adversaire plus puissant la frégate aurait dû s'échapper grâce à sa vitesse supérieure, gagner au besoin l'abri de la côte voisine, au pis se saborder. L'affaire a même confiné au scandale quand on a appris que, presque intacte, elle avait sans délai été incorporée à la Royal Navy.
Le mystère de la prise de l'Hébé a subsisté jusqu'à nos jours.
C'est cette énigme à laquelle l'auteur s'est attaqué.
Pour mener à bien son enquête, il lui a fallu revenir en détail sur la carrière des deux principaux protagonistes, le capitaine de vaisseau de Vigny, propre oncle du poète Alfred de Vigny, qui commandait la frégate, et son second, le lieutenant de vaisseau, chevalier de Lanidy. Ce n'est qu'au terme de cette investigation minutieuse, couronnée par l'évocation d'un conseil de guerre de six mois, tenu à Morlaix, animé de rebondissements multiples, qu'est mise au jour une explication satisfaisante.
Ponctuée de rappels des événements majeurs du temps, c'est au fil des pages toute une fresque de l'histoire navale française de la deuxième moitié  du XVIIIè siècle qui se déroule, ouvrant d'intéressantes perspectives sur des épisodes peu connus de cette période, tels qu'ils ont été vécus par des participants directs".